Millonario PRESENTATION

Millonario PRESENTATION

Plus de détails

 

  • La canne a sucre est arrivée tard au Pérou (fin 17e siecle) ce qui a conduit les péruviens à penser à diversifier l´utilisation de la canne a sucre. Ils n´ont pas seulement chercher a produire du sucre mais dès le début ils ont cherché à produire aussi des spiritueux, des rhums. 
  • A Chiclayo on utilise pour Millonario une mélasse riche de laquelle on a extrait seulement une fois des sucres du jus de canne. En général les producteurs de rhums utilisent des mélasses qui sont passées trois jusqu´a quatre fois par un proces d´extraction de sucres. En utilisant une mélasse d´une seule extraction on va fermenter une mélasse moins sèche, moins amère. C’est le cas de Millonario. La mélasse utilisée par Millonario a un goût plus caramélisé et même fruité. Cette distinction aromatique va persister apres la fermentation et destillation. Le rhum blanc qu´on obtiendra apres la distilation aura des notes et arômes de caramel, toffy et même banane.
  • Lors du vieillissement on va utiliser un systeme dinamique de vieillissement appelé Solera. Ce systeme nous aidera a trouver un équilibre des le moment où on mettra les rhums dans les fûts car ils seront mélanger a des rhums déja vieillis et donc le mariage et équilibre se fera de façon beaucoup plus effective. Quand au bout de 5 ans nous aurons terminer de mélanger des rhums jeunes à des rhums jusqu´a 15 ans d´age le produit aura non seulement acquits les notes et arômes gourmands des différents fûts utilisés mais aussi du corp et du caractère émanants des rhums plus anciens.
  • Différents types de  fûts seront utilisés lors du vieillissement du Solera 15: on commencera avec des futs de bourbon qui vont donner beaucoup de notes mieleuses et épicées (en particulier vanille et canelle) aux rhums. Ensuite nous passerons à des futs neufs de bois [john] de la forêt de slovenia qui vont apporter des notes tanines et épicées (surtout piment noir et clous de girofle), enfin nous passerons les rhums dans des fûts de Xerez que l´on va rebruler avant  de les utiliser afin d´obtenir des notes “toasted”, des notes de chocolat, noix de coco et fruits secs.
  • Pour le XO on reviendra à des fûts de bourbon en fin de vieillissement mais a cette étape on utilisera les plus vieux fûts de bourbon disponibles car nous ne chercherons pas a obtenir plus de compléxité mais plutôt à reposer les rhums et leur donner cette suavité (“softness") et équilibre très caractéristique du rhum XO. Le finish dans ces tres vieux  fûts de bourbon est un long finish: 3 a 5 ans aditionnels.
  • Les deux derniéres années on commencera graduellement à baisser le niveau d´alcool jusqu´a arriver au 40 degré. Avant de rajouter l´eau nous passerons les rhums dans des grandes "tinajas" ( pipes de 15.000 litres), ils seront tous mélangés, on y rajoutera l´eau et ensuite ils retournerons dans les fûts de de bourbon américains tres vieux. Cette façon de faire nous permettra un meilleur mariage entre les différents rhums et surtout une homogénéité de nos rhums.